Jules Desjarlais

La vedette d'Hollywood

Jules a connu une carrière d'acteur à Hollywood avant de revenir chez lui à St-Laurent. Artiste-peintre, amoureux des chevaux, respecté du village, il a été le facilitateur pour permettre l'accès à l'équipe de tournage dans ce pays hors du temps. Il fait la narration de quelques épisodes de la série.

Gerry Bruce

L'homme libre

Homme doux et bon, Gerry est l'incarnation de l'homme libre dont la nature est le seul patron. Il chasse, trappe et pêche à l'année longue et les connaissances qu'il possède sont impressionnantes. Il sait décoder la nature, il répare ses engins sans problème et il sait apprêter son gibier en un tour de main.

Rolland (Mushroom) Bruce

Près des siens

Il a troqué la grosse job pour être près des siens et pour chasser à sa guise. Mushroom a été surnommé ainsi, non pas parce qu'il cueille des champignons, mais parce qu'il a incarné un champignon dans un spectacle à la maternelle il y a plus de 50 ans ! Les surnoms sont durables à St-Laurent.

Charles Langelier

« C'est moi la chasse. »

Charles est un jeune Mitchif de 27 ans qui fait la fierté de tout le village et qui représente la relève. Il a appris le maniement des armes sur les genoux de son père. Depuis, la chasse est toute sa vie. S'il avait à choisir entre un rendez-vous galant et une sortie de chasse, il l'avoue, c'est la chasse qui l'emporterait.

Norbert Langelier

Le Mitchif d'adoption

Norbert n'est pas un Mitchif de sang, mais il est venu à St-Laurent avec ses parents et il a adopté la culture tout naturellement. Il a appris la langue, il est devenu un bon chasseur-trappeur-pêcheur et, surtout, il est fier d'avoir eu des enfants Mitchifs.

Laurent (La Bite) Dumont

Le coeur à St-Laurent

On l'appelait la bibitte quand il était enfant et on a fini par l'appeler La Bite. Laurent a fait sa vie à Winnipeg en tant que gestionnaire dans les systèmes informatiques. Mais dès qu'il le peut, il revient dans son village pour chasser et pour relaxer avec ses amis. Il fait la narration de deux épisodes de la série.

Roger Chartrand

De retour chez lui

Roger a gagné sa vie à Winnipeg, mais il n'a jamais vraiment aimé la ville. Quand la retraite est arrivée, il y a moins de deux ans, il s'est empressé de revenir à St-Laurent. Depuis, il a repris la chasse au canard dans le marais et il accompagne ses frères à la pêche.

Julien Chartrand

L'homme du marais

Julien habite encore devant le marais qui l'a vu grandir. Depuis que le travail est plus rare dans l'industrie du pétrole, il redouble d'ardeur à la chasse-trappe-pêche. Amoureux de son coin de paradis, il possède 240 acres de marais sauvages qu'il a l'intention de léguer à ses enfants et petits-enfants.

Roy Chartrand

Perpétuer l'enseignement du père

Roy est l'aîné d'une famille de 14 enfants qui a repris le rôle du chef de famille quand le père est mort. D'une autorité naturelle et tranquille, il a continué à transmettre à ses frères les rudiments de la chasse-trappe-pêche. Fin cuisinier, il perpétue aussi les recettes de la famille, dont le braisé de rats d'eau.

Shirley Smith

C'est elle la boss !

Shirley est issue d'une famille de pêcheurs et a commencé à pêcher après son mariage avec Cyrus. Elle y a vite pris goût et elle est devenue experte, gérant avec doigté la petite entreprise familiale. Elle et son mari ont initié leurs 4 garçons dès leur enfance, si bien que la tradition de la pêche se poursuit.

Cyrus Smith

Un pêcheur de légende

Cyrus est réputé pour être l'un des meilleurs pêcheurs de St-Laurent. Toujours souriant, il fabrique ses propres filets pour économiser de l'argent. Il a connu plusieurs aventures sur le lac et a même failli se noyer, mais son ami Earl est arrivé à la rescousse. Comme de nombreux pêcheurs de St-Laurent, Cyrus ne sait pas nager...

Earl Saint-Goddard

Le vrai de vrai

Earl a grandi dans une famille proche de la nature. Déjà enfant, il allait à la trappe aux rats d'eau avec son père qui lui réservait les spécimens endommagés pour qu'il se pratique à les nettoyer. Depuis, il pratique avec avidité la chasse, la trappe et la pêche et a transmis sa passion à ses descendants.

Edgar Bruce Senior (Jigger)

L'ancien

Jigger a l'âge d'avoir connu les cabooses, ces cabanes tirées par les chevaux qui servaient d'abris aux pêcheurs. Collectionneur d'outils traditionnels, mémoire vivante de la communauté, Jigger philosophe sur le temps qui passe. Il s'est mis en tête de construire une réplique de caboose pour qu'on se souvienne du passé.

Louise Mackay

Le clan de l'ours

Louise est fière de sa langue et de sa culture. Elle valorise tout particulièrement le rôle des femmes dans la tradition métisse, un rôle qui a permis à ce peuple de bien survivre dans la plaine manitobaine. Membre du clan de l'ours, axé sur l'entraide et les soins, elle perpétue les savoirs médicinaux et spirituels.